Jazz Au Phare 2016

JAP2014-00

Sur cet album venez découvrir les photos de la 7ème édition du festival Jazz au Phare, du 15 au 18 août 2016, au pied du Phare des Baleines sur l'ile de Ré.

Les photos sont présentées par artiste, avec priorité sur les concerts de la Scène du Phare.
Les thèmes transversaux (le "off", les bénévoles, le public, le site) sont regroupés en fin de l'album.

Si vous souhaitez obtenir des clichés issus de ce reportage, n'hésitez pas à me contacter.

Les textes reproduits sur cette page le sont avec l'accord de l'Association Jazz Au Phare et sont issus du site Jazzauphare.com .

Album Concerts 2016 Jazz au Phare 2012 Jazz au Phare 2013 Jazz au Phare 2014 Jazz au Phare 2015 Galerie photos Pascal Thiébaut Jazz Au Phare
Les concerts en soirée sur la scène du Phare
Patricia Bonner
"A Day In New Orleans", avec Patricia Bonner : voix, Patrick Bacqueville : trombone et voix, Jerôme Etcheberry : trompette, Aurelie Tropez : clarinette, Nicolas Peslier : guitare, Ahmet Gülbay : piano, Enzo Mucci : basse, Michel Senamaud : batterie
A la manière d'une Anita O’Day ou Etta Jones, Patricia Bonner, le porte-bonheur du festival depuis sa création, va illuminer de sa voix voilée toute empreinte de swing le répertoire de la Nouvelle-Orleans. Entourée de cadors du genre sous la direction du tromboniste et chanteur Patrick Bacqueville, les « New Orleans Feetwarmers » dévoilent le répertoire d’un des 5 disques du coffret « A Song For You » que la chanteuse présentera à l’automne. Comment ne pas craquer pour cette interprète étonnante qui révélera aussi, au cours de ces 4 jours, d’autres répertoires et d’autres orchestres issus aussi de ce coffret. Une bien belle façon d’accompagner une artiste en pleine évolution !
Stanley Clarke
Avec Stanley Clarke : basse et contrebasse, Cameron Graves : claviers, Beka Goschiachivilli : piano et claviers, Mike Mitchell : batterie
Le son et le phrasé de ce musicien maître du slap sont reconnaissables entre mille. Il y a 40 ans, ses albums « School Day » et « Journey To Love » ouvraient la voie à ce musicien hors-pair détenteur de 4 Grammy Awards et de plusieurs disques de platine. Également contrebassiste de génie, il aura croisé le destin d'Horace Silver, de Joe Henderson et de Stan Getz puis marqué définitivement l’histoire du jazz avec la création du groupe Return for Ever et son complice Chick Corea. Figure incontournable de la fusion et du jazz-rock. Stanley Clarke est de la race des seigneurs, un phénomène de l'histoire du jazz.
Walter Ricci & David Sauzay
"Nice and Esay - Tribute to Sinatra", avec Walter Ricci : voix, David Sauzay : sax ténor, Pierre Christophe : piano, Fabien Marcoz : basse, Bernd Reiter : batterie
Il fallait bien un maître du scat, des solos à la manière instrumentiste et le charme italien pour fêter le centenaire de la naissance de Frank Sinatra. Walter Ricci, extraordinaire jeune chanteur napolitain et le saxophoniste David Sauzay ont concocté le projet « Nice & Easy, A tribute to Frank » pour l'occasion. Les plus grands tubes du crooner et des perles moins connues sont au répertoire de ce surdoué de l'improvisation qui ne cesse d'être sollicité : tournée européenne avec Stefano di Battista, contrat avec Raï 1 où il chante aux côtés de Michael Bublé, spécial guest de Lucas Santaniello pour un hommage à Cole Porter au Lincoln Center de New-York.
Lisa Simone
Avec Lisa Simone : voix, Hervé Samb : guitare, Reggie Washington : basse, Sonny Troupé : batterie
« Fille de »…. Lisa Simone s'est faite remarquer par son premier opus « All Is Well » en 2014. Auteure compositrice interprète à la voix puissante et chaleureuse, elle s’affirme entre jazz et soul avec un vrai sens du groove, au firmament des grandes chanteuses. Soutenue par un épatant trio emmené par son directeur musical, le talentueux guitariste sénégalais Hervé Samb, Lisa est avant tout une formidable présence sur scène, faite de fougue, de sensualité et de subtilité. Elle nous revient avec un nouvel album « My World ». A découvrir et apprécier sans modération pour une soirée qui s'annonce caniculaire.
Pierre Christophe
"Autour de Dave Brubeck", avec Pierre Christophe : piano, Olivier Zanot : sax alto, Raphael Dever : contrebasse, Mourad Benhammou : batterie
Prix Django Reinhardt de l'Académie du Jazz, 4 albums très remarqués sur l’oeuvre de Jaki Byard dont il fut l'élève, Pierre Christophe est un gourmand du jazz. Erroll Garner, Fats Waller, Sam Rivers, Bud Powell, Eric Dolphy, Mingus ou Ellington sont les ingrédients de sa musique inclassable comme en témoigne son 7ème album « Valparaiso » sorti en septembre dernier, entièrement composé d'oeuvres originales et suite logique de l'opus précédent « Frozen Tears ». On y retrouve l'excellent disciple de Paul Desmond, Olivier Zanot, et l'impeccable rythmique Dever / Benhammou. Ca lorgne du côté de Dave Brubeck pour la beauté des mélodies et c'est passionnant.
Galliano Lockwood Catherine
Avec Richard Galliano : accordéon, Didier Lockwood : violon, Philip Catherine : guitare
Trois virtuoses, trois bonhommes avec une envie furieuse de jouer ensemble. Chacun a partagé les scènes des plus grands, Stéphane Grappelli ou Miles Davis pour l'un, Charlie Mingus ou Chet Baker pour le second, Martial Solal ou Claude Nougaro pour le dernier. Richard Galliano, concertiste par excellence, il est désormais le seul à avoir le privilège d'enregistrer pour le label Deutsche Grammophon. Dès le début des années 70 le violon orthodoxe sur 220 volts de Didier Lockwood fait de lui l’un des premiers (avec Jean-Luc Ponty) à révolutionner l'instrument, quant à l’immense guitariste anglo-belge Philip Catherine, c'est l’un des derniers romantiques du jazz. La réunion des trois c'est une ode au jazz et au swing manouche, un choc des titans.
Terez Montcalm
Avec Térez Montcalm : voix, Géraldine Laurent : saxophone alto, Camelia Ben Naceur : piano, Jean-Marie Ecay : guitare, Christophe Wallemme : basse, Pierre-Alain Tocanier : batterie
On connaît l'amour des Canadiens pour la langue française. Pas étonnant donc que la chanteuse Terez Montcalm ait décidé de s'attaquer à Charles Aznavour, Michel Legrand, Sacha Distel, Serge Gainsbourg, Charles Trenet ou Claude Nougaro. Elle revisite les incontournables de la chanson française jazz sur son dernier album « Quand On S'aime » à sa manière et de quelle manière ! Il y a la voix. Unique, voilée, à la limite de la brisure, parfois plus rock que jazz. Il y a les chansons, superbes, que Terez repeint d'une beauté éternelle, il y a les musiciens impeccables. Une réussite formidable.
Michel Legrand
Grand compositeur, musicien et arrangeur, Michel Legrand est connu notamment pour son travail dans « Les Parapluies de Cherbourg », « L'Affaire Thomas Crown », « Les Demoiselles de Rochefort » et « Un été 42 ». Au cours de sa carrière, il a remporté 3 Oscars, 5 Grammy Awards et composé plus de 200 musiques pour le cinéma et la télévision, conduit des orchestres symphoniques aux États-Unis ou en Russie, accompagné Frank Sinatra, Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan ou donné la réplique à Stan Getz. Le compositeur des « Moulins de mon cœur » demeure un des rares artistes français reconnu dans le monde entier et n'a eu de cesse d'émouvoir de ses mélodies éternelles. Un amoureux de la grâce de la musique.
Les concerts au Théâtre de Verdure et dans les cafés
Rémy Béesau
Remy Béesau : trompette & buggle, Pierre Maury : saxophone, Edouard Monnin : piano, Pierre Elgrishi : contrebasse, Vincent Tortiller : batterie
Issus du centre des musiques de Didier Lockwood, où ils se sont rencontres, le Rémy Béesau Quintet fait la part belle aux musiques actuelles tout en puisant ses sources au jazz des grands anciens. L’influence revendiquée de Roy Hargrove ou de Christian Scott n’est pas loin pour ces amoureux de la mélodie et des rythmes. Le quintet a remporté le concours « Jeunes Talents » du festival l’année passée. De fait, retour obligé à Jazz au Phare pour nous distiller leur jazz moderne funk/hard bop contagieux et un premier EP, « What your mile makes me feel », lot de tout gagnant de notre concours (en collaboration avec Cristal Records et IMA). A découvrir d'urgence !
Tom Ibarra
Avec Tom Ibarra : guitare, Christophe de Miras : claviers, Jean-Marie Morin : basse, Pierre Lucbert : batterie
Il n'a que 16 ans, le jazz dans la peau, et s'annonce déjà en guitariste prodige avec qui il faudra désormais compter. Le phénomène nous vient de Bergerac, a déjà sorti un premier album « 15 », et nous offre de bien belles compositions sur des arrangements peaufinés dans un tumulte créatif. Quartet à la fois speedé et brûlant ponctué par de magnifiques envolées de guitare, de polyrythmies expertes et maitrisées des futs et des cymbales, les compositions bien nées de Tom Ibarra fédèrent, vous l'aurez compris. C'est du grand art et une sacrée leçon de musique donnée par la jeunesse. L'expression « avoir de l'or entre les doigts » est ici très loin d'être galvaudée. Ils ont terminé deuxième de notre concours « Jeunes Talents 2015 », nous n’avons pas résisté à vous les programmer cette année tant leur talent éclabousse. On en redemande !
Fred Nardin
Avec Fred Nardin : piano, Samuel Hubert : basse, Romain Sarron : batterie, Patricia Bonner : voix
Pianiste prolifique au talent incomparable, Fred Nardin ne cesse de multiplier les projets. Co-créateur de la formation The Amazing Keystone Big Band avec Jon Boutellier, Bastien Ballaz et David Enhco, sideman de choix très sollicité aux côtés de Gaël Horellou, Sophie Alour, Jon Boutellier ou encore Cécile McLorin Salvant, Fred Nardin nous revient en formation inédite exigeante (piano, basse, batterie) avec deux lascars de choix déjà présents sur le magnifique album « Watts » et annonciateur d'un concert grandiose. Avec des influences musicales dont la liste ne pourrait tenir ici, c'est bien un moment d'énergie à revendre tout en flagrances musicales explosives qui se profile à l'horizon.
Donin
C'est désormais le rendez-vous incontournable des enfants. Donin revient faire danser, chanter et taper dans leurs mains les petits (et leurs parants). Chansons d’animaux pas bêtes du tout pour faire bouger les mots et swinguer les mômes ! De Toutenkit le mamouth jusqu’à la mésange zinzinulant fort à l’aurore, en passant par le mythique yéti accompagné de l’aigle qui trompette, les « Bêtes de Swing » invitent le public familial à balancer joyeusement entre les poils du rythme et les plumes de l’improvisation. Bref, les notes dépotent et les bêtes sont à la fête !
Fat Cat Trio
Avec Pablo Campos : piano, Jean-Philippe Bordier : guitare, Cédric Caillaud : basse
Le « Fat Cat Trio », c'est la résurrection du mythique trio à cordes dont Nat King Cole ou Ahmad Jamal ont donné les lettres de noblesse. C'est aussi une histoire d'amitié musicale entre trois musiciens virtuoses au palmarès impressionnant. Avec « This Could Be The Start Of Something Big », album récemment paru, le trio puise dans la tradition des maîtres de ce type de formation avec un répertoire actuel qui repose en partie sur des arrangements personnels et évoque tout autant les meilleurs pianistes contemporains (Benny Green, Diana Krall) que les meilleurs chanteurs (Harry Connick Jr., Peter Cincotti). Point de nostalgie dans leur musique, juste une sacrée mise au point dans la pure veine Nat King Cole.
Michel Pastre
Avec Michel Pastre : saxophone ténor, Malo Mazurier : trompette, David Blenkhorn : guitare, Sebastien Girardot : basse, Guillaume Nouaux : batterie
Décédé à l’âge de 26 ans, Charlie Christian (qui enregistra seulement pour Lionel Hampton et Benny Goodman et jamais sous son nom) est entré par la grande porte au panthéon des musiciens de « l’ère Swing » au même titre que Louis Armstrong, Coleman Hawkins, Art Tatum ou Lester Young, en révolutionnant la façon de jouer de la guitare en même temps qu’il imposait la guitare électrique. C’est une rencontre avec le guitariste australien David Blenkhorn, mondialement réputé, qui a amené l'un de nos plus fameux saxophoniste ténor français à l'album « Memories of You - Charlie Christian Project ». Michel Pastre impose ici son immense classe.
Florence Grimal
Avec Florence Grimal : voix, Philippe Petit : orgue, Jean-Luc Pino : viloln, Eric Dervieu : batterie
Héritier d’un groupe (Humair/Louiss/Ponty) qui marqua son époque, le trio PETIT/PINO/DERVIEU suit dignement les traces de ses ainés… Trois musiciens complices pour une musique colorée et parfois métissée à laquelle s’ajoute la voix veloutée et grave de Florence Grimal entraînant le trio dans une sensualité et une fougue qui donnent à ce quartet une couleur singulière.
Laurent Damont
Avec Laurent Damont : piano, Matys Gullain : saxophone soprano, Natasha Rogers : percussions, Guillaume Latil : violoncelle
Après la sortie de son premier opus « Inside » qui lorgnait du côté du groove ou de la funk et des nombreux concerts qui ont suivi, Laurent Damont nous présente sa seconde formation. Toujours en quartet, le remplacement du duo basse / batterie par le violoncelle et les percussions donnent une couleur originale et inédite aux morceaux. Des mélodies pop, de l'impro, des influences classiques, une musique plus écrite que le pour le précédant opus et le timbre issu de l'alliance entre chant, violoncelle et saxophone soprano qui révèle totalement le potentiel oh combien mélodique des thèmes du compositeur. A découvrir d’urgence pour l’originalité du propos.
Les thèmes transversaux sur les 4 jours au Phare des Baleines
La Planche à Laver
Avec Armel Amiot : banjo, Michel Cousin : washboard, Sébastien Vallet : saxophone basse, Gilles Veron : clarinette
Du 15 au 18 août sur les places des marchés de Saint-Clément-des-Baleines, Ars-en-Ré, La Couarde-sur-Mer et La Flotte-en-Ré, de 11h30 à 13h00, et le soir à 19h30 sur le festival devant la scène du Phare.
Voici un groupe « Mère Denis - gratte la ferraille » avec des dés à coudre, « souffle là-dedans - tu verras la Nouvelle-Orléans ». On savoure un cocktail façon créole : « Jazz anisé », « Blues bourbon », « Fruit de la passion ». Voilà une clarinette marmelade, grosse caisse montée en deuxième ligne, banjo bel canto, basse au saxo. Ça circule et ça bouscule, c’est normal, c’est normand !
L'organisation et les bénévoles
Le public
Le site du Phare