Jazz Au Phare 2018

JAP2018-00

Sur cet album venez découvrir les photos de la 9ème édition du festival Jazz au Phare, du 04 au 08 août 2018, au pied du Phare des Baleines sur l'ile de Ré.

Les photos sont présentées par artiste, avec priorité sur les concerts de la Scène du Phare.
Les thèmes transversaux (le "off", les bénévoles, le public, le site) sont regroupés en fin de l'album.

Si vous souhaitez obtenir des clichés issus de ce reportage, n'hésitez pas à me contacter.

Les textes reproduits sur cette page le sont avec l'accord de l'Association Jazz Au Phare et sont issus du site Jazzauphare.com .

Album Concerts 2018 Jazz au Phare 2017 Jazz au Phare 2016 Jazz au Phare 2015 Jazz au Phare 2014 Jazz au Phare 2013 Jazz au Phare 2012 Galerie photos Pascal Thiébaut Jazz Au Phare
Le grand bal swing dans le Magic Mirrors
Drew Davies
"Drew Davies plays Louis Jordan", avec Drew Davies : vocal & saxophone tenor, Jean Marc Labbé : saxophone baryton, Alexis Bourguignon : trompette, Cesar Pastre : piano, Xavier Nikqi : contrebasse, Kévin L'hermite : batterie
Pour l’inauguration de cette 9ème édition de Jazz au Phare et pour présenter son nouveau lieu, le Magic Mirrors, un grand bal jazz vous est proposé, en collaboration avec La Maline. La première partie sera swing avec la présence d’un des grands saxophonistes actuels de ce style. Après avoir enregistré plus d'une vingtaine d'albums, donné environ 1000 concerts avec la crème des artistes rhythm'n' blues européens et avec son propre groupe, Drew Davies a choisi de rendre hommage à sa première inspiration, l'incontournable Louis Jordan. Accompagné par 5 musiciens de qualité ce saxophoniste et chanteur britannique vous emmènera dans l'univers d'un des artistes les plus influents du siècle dernier.
Les concerts en soirée sur la scène du Phare
Audrey et les Faces B
Avec Audrey Joumas : vocal, Thomas Pirotte : guitare, harmonica & vocal, Bruno Durand : piano, Eric Sansiquet : contrebasse & vocal, Hervé Herry : batterie & vocal
Audrey Joumas est l’une des grandes fiertés de ce festival.Elle fut la première a gagné de concours « Jazz au Phare Révélation » en 2012. Dès l’année suivante, on l’a retrouvait sur la scène du Phare en première partie de Sanseverino et des frères Rosenberg. En 2017, elle a enchanté les téléspectateurs, terminant demi-finaliste de l’émission The Voice sur TF1. Comment résister à cette petite bonne femme truculente, à l’œil rieur, à l’humour ravageur, à la voix phénoménale ? Sans jamais se renier ni faire de concession, Audrey nous fait penser à deux références déterminantes de la place des femmes dans la musique du XXème siècle : Bessie Smith et Janis Joplin. Un bonheur !.
Selah Sue
Avec Selah Sue : vocal et guitare, Joachim Saerens : piano & claviers, Simon Lenski : violoncelle
En 2010, Prince, en personne, fait appel à Selah Sue, jeune belge de 21 ans, pour faire sa première partie à Anvers. Elle n’a pas encore gravé le titre qui va la rendre célèbre dans le monde entier : Raggamuffin (certifié disque de platine en 2011).Depuis, Sanne (de son vrai nom) n’a cessé de parcourir, le monde entier de sa voix légèrement éraillée et de son émotion juvénile. Sa musique, pleine de finesse et d'énergie, développe un charme irrésistible. On profitera d’autant mieux des textes très personnels et intelligents de cette jeune maman qu’elle nous les présente sous un jour plus intime, inédit jusqu’à présent, en mode acoustique.Un événement reggae-ragga-soul à ne manquer sous aucun prétexte !
Nirek Mokar Boogie
Avec Nirek Mokar : piano, Claude Braud : saxophone ténor, Nicolas Peslier : guitare, Thibaut Chopin : contrebasse, Simon ''Shuffle'' Boyer : batterie
À seulement 15 ans, le bien surnommé "petit Mozart du boogie" impressionne. C’est en écoutant sans relâche Louis Jordan, Fats Domino, Memphis Slim… et en côtoyant les meilleurs comme Jean-Paul Amouroux ou Jean- Pierre Bertrand que le très jeune Nirek Mokar se passionne pour cette variante du blues. Reproduisant les acrobaties dignes de Little Richard, il maîtrise un tempo d’acier comme personne. Il a déjà enthousiasmé le public via la programmation de nombreux festivals en France, à l'étranger et même aux USA. Le voici en première partie de Lucky Peterson qui, comme lui, fut un enfant prodige.
Lucky Peterson
Avec Lucky Peterson : vocal et orgue, Tamara Peterson : guitare, Kelyn Crapp : guitare, Nicolas Folmer : trompette, Ahmad Compaoré : batterie
Chanteur, guitariste, batteur, organiste... Le multi-instrumentiste Lucky Peterson est tombé dans la grande marmite du blues dès son plus jeune âge. Son père possédait le Governor's Inn à Buffalo, un club de blues réputé qui drainait tous les artistes locaux et ceux de passage dans la ville. « Mon père m'a nourri au blues avant que je puisse marcher. Et j'ai joué de l'orgue avant de savoir parler » raconte celui qui est devenu le digne hériter de tous ces géants fréquentés durant son enfance. Lucky Peterson revient ici sur son premier instrument, l'orgue Hammond B3, et joue la musique de son idole de jeunesse, Jimmy Smith. Un concert aux frontières du blues, du gospel, de la soul et du jazz, diablement funky !
Guillaume Farley
Avec Guillaume Farley : chant & guitare
Pas facile de ranger Guillaume Farley dans une catégorie : chanteur, humoriste, guitariste, bassiste virtuose, "loopeur de ouf", il maîtrise tout. Avant d'être chanteur et parolier, ce musicien d'exception a côtoyé les plus grands tels que Sandra N’Kaké, Grand Corps Malade, Paco Sery, Richard Gotainer, Youssou n'Dour ou encore Michel Fugain. Sur scène, Guillaume défoule son trop plein de rythmes, muni de ses machines et guitares. On rit, on pleure, on chante sur des histoires qui tanguent entre premier et second degré, entre gravité et légèreté, entre paillettes et charentaises. Tendre et funky, venez découvrir ce show-man inclassable… Coup de cœur !
Catherine Ringer
Avec Catherine Ringer : chant, Paul Pavillon : guitare, Nicolas Liesnard : claviers, Noel Assoolo : basse, Tiss Rodriguez : batterie
Dix ans après la mort du guitariste Fred Chichin et la fin du groupe culte du rock français Les Rita Mitsouko, Catherine Ringer nous a offert à l'automne son second album solo "Chroniques et Fantaisies". Entièrement écrit et composé par l’icône du rock, Catherine Ringer apparaît lumineuse dans un condensé d’émotion brute. La diva déjantée du rock français y est toute en nuances et renoue avec l’esprit pop-électro des Rita Mitsouko. Elle évoque des chroniques réalistes ou des chansons loufoques et fantaisistes qui sonnent tantôt comme des comptines enfantines, tantôt comme des valses endiablées, lorsqu’elles ne portent pas l’énergie du rock ou la détermination de la résistance. Un délice. Nommée cette année dans la catégorie artiste de l’année aux Victoire de la Musique, saluée ainsi par toute la profession ; divine Catherine Ringer…
Pimperz
Avec Hugo Chalan-Marchio : vocal, Tom Naouri : saxophone, Thomas Despaux : guitare, Paul Herry-Pasmanian : basse, Titouan Demereau : batterie
Pimperz a gagné le tremplin « Jazz au Phare Révélation 2017 ». Leur lot était, d’une part, d’enregistrer un album (« La French » est sorti en décembre dernier sur le label Cristal Record, partenaire de ce concours) et, d’autre part, d’être programmé dans l’édition 2018 de ce festival. Jazz au Phare les accueille doublement en les programmant au Magic Mirrors le 7 août et en première partie d’Electro Deluxe le 8 août sur la grande scène du Phare. Un honneur pour cet orchestre inclassable, actuel, inventif et inclassable et dont nous sommes très fiers d’avoir accompagné les premiers pas. Pour l’anecdote, trois des musiciens de ce groupe ont été bénévoles sur ce festival.
Electro Deluxe
Avec James Copley : chant, Vincent Payen : trompette, Bertrand Luzignant : trombone, Thomas Faure : saxophone, Gael Cadoux : claviers, Jeremie Coke : basse, Arnaud Renaville : batterie
Existe-t-il une salle en France dont la scène n’ait pas été gravée des passages incendiaires d’Electro Deluxe ? Fondé en 2001, Electro Deluxe est un groupe atypique d’electro-jazz qui mélange à la fois la soul, le funk et le jazz. A coups de samples et de boucles, du groove d'une basse pour dance floor, d'orgues héritées des grandes maisons soul se consumant sous les cuivres descendants directs de ces groupes de funk flamboyants, les membres d’Electro Deluxe s'appliquent à abattre à la masse toutes les cloisons esthétiques musicales. En dépit d’un nom semblant prétendre le contraire, Electro Deluxe n’est pourtant plus un groupe electro, surtout depuis que James Copley s’est installé définitivement dans le fauteuil de chanteur attitré. Salué Groupe de l’année aux Victoires de la Musique en 2017, c'est le groupe qui fait danser la planète. Addictif.
Les concerts dans le Magic Mirrors
Olivier Franc
Avec Olivier Franc : saxophone, Jean-Baptiste Franc : piano, Thomas Racine : batterie
Pour célébrer le 300ème anniversaire de la création de la ville de la Nouvelle Orléans, voici un hommage particulier rendu à l’une de ses figures emblématiques, peut-être le premier génie de l’improvisation et du swing avant Louis Armstrong, Sidney Bechet. Olivier Franc est unanimement reconnu comme le meilleur disciple de ce génial pionnier du jazz, Wynton Marsalis, en personne, ne tarit pas d’éloge sur lui. Ce soliste hors-normes a le privilège de jouer sur le saxophone personnel de Sidney Bechet. À ne pas manquer, car c'est un bonheur.
Patricia Bonner & Ahmet Gülbay Quartet
Avec Patricia Bonner : chant, Ahmet Gülbay : piano, Jean-Michel Proust : saxophone, Christophe Levan : contrebasse, Philippe Levan : batterie
Patricia Bonner et Ahmet Gülbay sont les deux mascottes de ce festival. La première est un soleil qui de sa voix roque, son humour et sa justesse d’interprétation enchante et fidélise tous les public. Le second donne tout son sens au mot jazz et à ses corollaires : improvisation, fantaisie, swing et bonne humeur. L’assurance d’une soirée réussie !
Trilili Ladies & Dandies
Avec Marion Landreau : chant, Leah Gracie : chant, Monika Paillard : chant, Eli Frot : piano, Sylvain Gaillard : contrebasse
Avec les Trilili Ladies & Dandies, nous voilà plongés dans l’univers des grandes figures musicales des années 30 à 60 : The Andrews Sisters, Cab Calloway, Ella Fitzgerald, Rose Murphy, The Boswell Sisters et bien d'autres. Constitué d'un trio vocal féminin, d'un pianiste et d'un contrebassiste, le quintet oscille entre un swing endiablé et les harmonies suaves et nostalgiques d'une époque fantasmée.
Scène enfants
Avec Victorine Martin : guitare, Doudou Cuillerier : guitare
Victorine et Doudou, musiciens ancrés dans la tradition du jazz de Django Reinhardt, présentent un concert festif spécialement conçu pour Jazz au Phare, un moment privilégié à partager entre petits et grands ! Au programme : une découverte de la guitare, du swing, de la musique tzigane, ainsi que des reprises des standards de Walt Disney...
Un cocktail ébouriffant de chansons et de bonne humeur ! « Mister Django et Madame Swing » est un conte musical où les enfants sont invités à s’exercer, entre autres, au scat-singing...
Les thèmes transversaux sur les 4 jours au Phare des Baleines
Les Allumés du Phare
Avec Guy Bodet : trompette, Pascal Faidy : saxophone, Nicolas Sheid : saxophone, Thierry Bouyer : banjo, Michel Delage : sousaphone, Catherine Girard : washboard
Multi-instrumentiste réputé, c’est au banjo que Thierry Bouyer a choisi de diriger cette formation de parade constituée spécialement pour Jazz au Phare en 2015 avec les meilleurs musiciens du Grand Ouest. Leur répertoire est essentiellement Nouvelle-Orleans mais ne les chatouillez pas trop, ils sont capables de tout jouer avec une même joie de vivre. Nous retrouvons donc cette année ceux qui ont choisi de s’appeler, tout naturellement, Les Allumés du Phare.
L'organisation et les bénévoles
Le public
Le site du Phare
Le Magic Mirrors